21 septembre 2007

Upload vos poèsies!

Voici le lieu pour publier vos propres créations! Partagez et amusez vous!
Posté par anbla à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2007

Poèsies Laforgue

Dimanches (I) Le ciel pleut sans but, sans que rien l'émeuve,Il pleut, il pleut, bergère ! sur le fleuve...Le fleuve a son repos dominical ;Pas un chaland, en amont, en aval.Les Vêpres carillonnent sur la ville,Les berges sont désertes, sans idylles.Passe un pensionnat (ô pauvres chairs ! )Plusieurs ont déjà leurs manchons d'hiverUne qui n'a ni manchon, ni fourruresFait, tout en gris, une pauvre figure.Et la voilà qui s'échappe des rangs,Et court ! Ô mon Dieu, qu'est-ce qu'il lui prend Et elle va se jeter dans le fleuve.Pas un... [Lire la suite]
Posté par anbla à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2007

Poèsies Musset

Jamais Jamais, avez-vous dit, tandis qu'autour de nousRésonnait de Schubert la plaintive musique ;Jamais, avez-vous dit, tandis que, malgré vous,Brillait de vos grands yeux l'azur mélancolique.Jamais, répétiez-vous, pâle et d'un air si douxQu'on eût cru voir sourire une médaille antique.Mais des trésors secrets l'instinct fier et pudiqueVous couvrit de rougeur, comme un voile jaloux.Quel mot vous prononcez, marquise, et quel dommage !Hélas ! je ne voyais ni ce charmant visage,Ni ce divin sourire, en vous parlant d'aimer.Vos yeux... [Lire la suite]
Posté par anbla à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2007

Poèsies Heredia

Antoine et Cléopâtre Tous deux ils regardaient, de la haute terrasse,L'Égypte s'endormir sous un ciel étouffantEt le Fleuve, à travers le Delta noir qu'il fend,Vers Bubaste ou Saïs rouler son onde grasse.Et le Romain sentait sous la lourde cuirasse,Soldat captif berçant le sommeil d'un enfant,Ployer et défaillir sur son coeur triomphantLe corps voluptueux que son étreinte embrasse.Tournant sa tête pâle entre ses cheveux brunsVers celui qu'enivraient d'invincibles parfums,Elle tendit sa bouche et ses prunelles claires ;Et sur elle... [Lire la suite]
Posté par anbla à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2007

Poèsies Samain

Chanson violette Et ce soir-là, je ne sais,Ma douce, à quoi tu pensais,Toute triste,Et voilée en ta pâleur,Au bord de l'étang couleur D'améthyste.Tes yeux ne me voyaient point ; Ils étaient enfuis loin, loin De la terre ; Et je sentais, malgré toi, Que tu marchais près de moi, Solitaire.Le bois était triste aussi,Et du feuillage obscurci,Goutte à goutte,La tristesse de la nuit,Dans nos coeurs noyés d'ennui,Tombait toute...Dans la brume un cor sonna ; Ton âme alors frissonna, Et, sans crise, Ton coeur défaillit, mourant, Comme un... [Lire la suite]
Posté par anbla à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2007

Poèsies Leconte

Épiphanie Elle passe, tranquille, en un rêve divin, Sur le bord du plus frais de tes lacs, ô Norvège !Le sang rose et subtil qui dore son col fin Est doux comme un rayon de l'aube sur la neige.Au murmure indécis du frêne et du bouleau, Dans l'étincellement et le charme de l'heure, Elle va, reflétée au pâle azur de l'eau Qu'un vol silencieux de papillons effleure.Quand un souffle furtif glisse en ses cheveux blonds, Une cendre ineffable inonde son épaule ; Et, de leur transparence argentant leurs cils longs, Ses yeux ont la couleur... [Lire la suite]
Posté par anbla à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2007

Poèsies Victor Hugo

A des âmes envolées Ces âmes que tu rappelles,Mon coeur, ne reviennent pas.Pourquoi donc s'obstinent-elles,Hélas ! à rester là-bas ?Dans les sphères éclatantes,Dans l'azur et les rayons,Sont-elles donc plus contentesQu'avec nous qui les aimions ?Nous avions sous les tonnellesUne maison près Saint-Leu.Comme les fleurs étaient belles !Comme le ciel était bleu !Parmi les feuilles tombées,Nous courions au bois vermeil ;Nous cherchions des scarabéesSur les vieux murs au soleil ;On riait de ce bon rireQu'Éden jadis entendit,Ayant... [Lire la suite]
Posté par anbla à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2007

Poèsies Gautier

A deux beaux yeux Vous avez un regard singulier et charmant ; Comme la lune au fond du lac qui la reflète, Votre prunelle, où brille une humide paillette, Au coin de vos doux yeux roule languissamment ;Ils semblent avoir pris ses feux au diamant ; Ils sont de plus belle eau qu'une perle parfaite, Et vos grands cils émus, de leur aile inquiète, Ne voilent qu'à demi leur vif rayonnement.Mille petits amours, à leur miroir de flamme, Se viennent regarder et s'y trouvent plus beaux, Et les désirs y vont rallumer leurs flambeaux.Ils... [Lire la suite]
Posté par anbla à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2007

Poèsies Rimbaud

Vénus Anadyomène Comme d'un cercueil vert en fer blanc, une têteDe femme à cheveux bruns fortement pommadésD'une vieille baignoire émerge, lente et bête,Avec des déficits assez mal ravaudés ;Puis le col gras et gris, les larges omoplatesQui saillent ; le dos court qui rentre et qui ressort ;Puis les rondeurs des reins semblent prendre l'essor ;La graisse sous la peau paraît en feuilles plates ;L'échine est un peu rouge, et le tout sent un goûtHorrible étrangement ; on remarque surtoutDes singularités qu'il faut voir à la... [Lire la suite]
Posté par anbla à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 septembre 2007

Poèsies Verlaine

Tu fus une grande amoureuse Tu fus une grande amoureuse À ta façon, la seule bonne Puisqu'elle est tienne et que personne Plus que toi ne fut malheureuse, Après la crise de bonheurQue tu portas avec honneur.Oui, tu fus comme une héroïne,Et maintenant tu vis, statueToujours belle sur la ruineD'un espoir qui se perpétueEn dépit du Sort évident,Mais tu persistes cependant !Pour cela, je t'aime et t'admireEncore mieux que je ne t'aimePeut-être, et ce m'est un suprêmeOrgueil d'être meilleur ou pireQue celui qui fit tout le mal,D'être à... [Lire la suite]
Posté par anbla à 18:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]